Search Result


Bravo à Marco!

Il y a quelques mois, Marco Bertolini a partagé son 200ème carte sur Biggerplate.com ! Maintenant avec plus de 200 maps téléchargées sur le site, il est temps d'apprendre un peu plus de lui et de ses projets...

Parlez- ­moi un peu de vous?

Je m’appelle Marco Bertolini, j’ai 55 ans. Je réside maintenant à Bruxelles, après un
séjour de 8 ans aux Pays­Bas. Je travaille à la fois à Bruxelles et Paris, mes clients étant répartis majoritairement en France et en Belgique.

Je suis consultant en formation : chaque année, je forme des enseignants, des
éducateurs, des formateurs ainsi que des ingénieurs ou des employés administratifs au mindmapping. Et j’aide des entreprises à définir leurs besoins en formation et à les
concrétiser soit en présentiel, soit en ligne, soit les deux via des formations hybrides
(blended learning). Depuis la fin de l’année 2015, je propose aussi des SPOC (Small Private Online Courses)
sur un site appelé SPOC en Stock (clin d’œil au 19e album de Tintin, Coke en stock). Ce
sont des cours en ligne inspirés des MOOC (Massive Open Online Courses). Les
spécificités principales de ces formations est qu’elles se basent sur les projets des
participants et que les travaux sont corrigés par des formateurs et non pas par des
applications de type « quiz », par exemple. C’est un mode d’apprentissage qui
correspond bien aux besoin de la formation professionnelle et de plus en plus
d’entreprises ou de centres de formation font appel à nous pour créer des parcours sur
mesure.

Nous proposons un module « Créez votre cours en ligne », destiné aux formateurs qui
veulent passer à l’e­learning. Et en septembre, nous lançons un nouveau module animé
par Pierre Mongin, « Boostez votre efficacité avec le Mind Mapping ». Comme vous
voyez, je ne quitte pas le monde du mindmapping même si je m’investis beaucoup dans
l’apprentissage à distance.

Je continue aussi à publier sur le mindmapping à travers mon blog Formation 3.0.

Quand avez­vous découvert le MindMapping?

Mon premier contact avec le mindmapping remonte au début des années 90. Je suivais
une formation avec Open University et lors d’un séminaire à Londres, on nous a proposé
d’utiliser le mindmapping pour résumer nos cours ou nos livres. Mais ce qu’on nous a
montré ce jour ­là n’était pas une vraie mindmap : c’était une structure filaire, sans
images, sans couleurs. Et comme je n’avais pas de problèmes pour résumer mes cours,
je n’ai pas été intéressé du tout !

La deuxième rencontre, décisive, a eu lieu en 2008. J’étais alors consultant en
ressources humaines pour une entreprise belge et celle­ci a eu la bonne idée de nous
offrir une formation en mindmapping manuel. Du vrai mindmapping : avec des couleurs,
des images, des mots­clés et surtout, du sens. J’ai été emballé ! Et très vite, j’ai
découvert les logiciels qui ont vraiment ouvert mon horizon.

Depuis, je n’ai jamais cessé de l’utiliser.

Pourquoi utilisez­-vous le Mind Mapping? A quelle fréquence?

Je l’utilise en permanence :

  • Pour concevoir des formations, que ce soit en ligne ou en présentiel

  • Pour gérer mes projets : que ce soit des sites web, de la coordination de projet en partenariat (qui peuvent devenir rapidement très complexes)

  • Pour illustrer mes formations : le programme de la formation, mais aussi certaines explications sont données sous forme de mindmaps, y compris en ligne puisque j’utilise
    Mindomo School qui s’intègre parfaitement dans les LMS

  • Pour étudier ou animer des ateliers en présentiel

  • Pour communiquer avec mes clients : rien de tel qu’une bonne mindmap pour illustrer les composantes d’un projet de formation !

  • Pour ne rien oublier : nous avons tellement de choses différentes dans une seule journée qu’il vaut mieux tout confier à un système fiable : et le mindmapping est pour moi le plus fiable de tous à ce point de vue

  • Etc.

Quel(s) logiciel(s) de MindMapping utilisez­- vous le plus?

J’utilise énormément XMind que j’aime beaucoup pour sa polyvalence et sa facilité de
prise en main. J’utilise Mindomo pour ses facultés de travail collaboratif en ligne et pour son interface Classroom, très utile pour les formations à distance. J’utilise aussi
iMindMap pour illustrer certaines formations en ligne : son aspect très esthétique plaît
beaucoup aux étudiants. Enfin, j’aime beaucoup la dernière version de Mindjet que je
recommande vraiment aux grandes entreprises.

Selon vous quels sont les 3 mots les plus importants pour décrire les bénéfices du MindMapping ?

  • Structuration : le mindmapping vous permet vraiment d’élaborer des documents, des projets, des présentations, etc. sans vous éparpiller dans tous les sens. La structure
    rayonnante d’une mindmap est très hiérarchisée, contrairement à ce qu’on pourrait croire
    au premier coup d’œil. Ça vous force à réfléchir sur deux modes complémentaires : le
    mode logique et le mode intuitif. Ce que peu d’autres méthodes permettent en réalité :
    c’est souvent l’un ou l’autre, rarement les deux à la fois.

  • Créativité : du fait de l’utilisation de ces deux modes de pensée, le mindmapping permet de booster la créativité, de rassembler des idées originales et puissantes ; mais en même temps il permet de les organiser, de les distribuer dans une forme et un ordre structurants. Le mindmapping correspond donc aux deux phases d’une créativité bien
    comprise : la divergence, qui capture le plus d’idées originales possible ; la convergence, qui ne garde que les meilleures idées et les organise de façon efficace.

  • Polyvalence : même si le mindmapping ne permet pas de tout faire, il reste tout de même la méthode la plus polyvalente de la pensée visuelle. Pour des tâches plus
    spécialisées, j’utilise d’autres outils : comme la ligne du temps pour montrer l’évolution d’un projet ou une carte conceptuelle pour illustrer les phases d’un processus avec des boucles de rétroaction, par exemple. Mais quand il s’agit de d’explorer le potentiel d’une idée ou d’un projet, de distribuer les tâches de chacun au sein d’un projet, de communiquer sur l’essentiel d’une matière, de synthétiser un livre ou un article, etc., le mindmapping est indépassable !

Quelles cartes mentales aimeriez­-vous voir sur Biggerplate.com?

Travaillant dans l’éducation et la formation, j’aimerais voir davantage de cartes mentales de professionnels du secteur.

Je trouve dommage que des enseignants ou des formateurs ne partagent pas davantage leurs
cartes mentales. J’en ai téléchargé plus de 200 sur Biggerplate et parfois les gens me disent que « c’est dangereux de partager tant de choses ».

Je crois au contraire que partager la connaissance ça enrichit tout le monde, celui qui donne comme celui qui reçoit. Même si je ne crois pas au « tout gratuit » : il y a des choses qui doivent se payer ou nos entreprises feraient vite faillite. Mais il ne faut pas avoir peur de montrer ce qu’on fait, de partager ses connaissances.

Avez-­vous des idées pour le blog français?

Peut-­être inviter les membres à rédiger un article de temps en temps : avec une communauté aussi large et aussi forte, vous ne devriez pas avoir trop de mal à faire du guest blogging... Cela permet aussi d’élargir votre réseau en vous appuyant sur ceux de vos membres.

Comment est­- ce qu'on peut améliorer notre engagement avec la communauté francophone ?

En restant à l’écoute de ses besoins. Je crois que le Brunch Club va dans la bonne direction : se rapprocher, physiquement, à un niveau régional ou national de ses membres permet d’affiner les attentes et les besoins de chaque segment de la communauté.

Les besoins des Belges francophones ne sont pas forcément ceux des Français. Et rien qu’en Belgique, la différence entre communautés est flagrante : les mindmaps sont très utilisées depuis des années dans l’enseignement néerlandophone, alors qu’elle ne font encore que de timides apparitions dans l’enseignement francophone...

Les grands événements sont importants, car ils apportent de la visibilité et exercent une vraie force d’attraction vers le public. Mais tisser des liens au quotidien avec ses membres et pouvoir entendre leurs besoins, leurs désirs ou leurs craintes me paraît aussi important à long terme.

Autres commentaires?

Je suis un membre enthousiaste de Biggerplate depuis pas mal de temps maintenant et j’espère qu’il va continuer à évoluer dans le bons sens : en visant toujours l’intérêt collectif de ses membres et du mindmapping.

Continuez à nous offrir une évangélisation du mindmapping de qualité et nous répondrons
toujours « présents » pour relayer l’info :-) !

Author image
Ruth manages our global mind mapping community: sharing news, stories, and updates! Je m'engage avec la communauté mondiale; je gère le contenu et marketing du mind maps !
Oxford, UK Website